La liseuse, Robert James Gordon (1877)

Ce site est le journal de mes découvertes au pays des merveilles des arts et des lettres.

Il est dédié à la mémoire de mon père, Pierre-Henri Carteron, régisseur de l'atelier photographique du Centre Georges Pompidou où il a travaillé de 1977 à 2001.

Un cancer de la gorge lui a ôté la voix. Les mots sont restés coincés en travers.

A ma mère qui m'a nourrie du lait de ses rêves.

"Ecrire, c'est rejoindre en silence cet amour qui manque à tout amour" (La part manquante, Christian Bobin).

mercredi 31 juillet 2013

Les contes de la nuit

Le loup garou, dessin de Michel Ocelot
réalisateur du film d'animation Les Contes de la nuit (2011)

"La nuit, tous les chagrins se grisent" 
Serge Gainsbourg, Pensées, provocs et autres volutes.

Lorsque le jour s'éclipse, les réverbères clignent des yeux, les maisons baillent sur l'épaule de leurs voisines et les hommes s'endorment en silence. Dans cette inversion du temps "utile", je me retrouve enfin libre d'écrire, seule et apaisée, à l'abri des regards. J'ouvre ma gueule de loup-garou parmi la forêt des mots obscurs. Je les nourris de mon sang d'encre. C'est la nuit qu'il est bon de croire à la lumière.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire